Affichage : 1 - 6 sur 6 RÉSULTATS
Divers Politiques forestières Vie associative

On recrute !

Nous recrutons un.e chargé.e de mission – Appui projet « Un arbre, un habitant en Isère » – Phase d’émergence, pour un CDD de 18 mois.

Le programme « Un arbre, un habitant en Isère », initié en 2022 par le Département de l’Isère, a pour vocation de planter plus d’un million d’arbres en Isère. Il se décompose en plusieurs axes, dont le plus conséquent est l’axe forestier, qui prévoit de planter et régénérer naturellement 750 000 arbres dans les forêts publiques jusqu’en 2027.

Au vu des ambitions du programme, l’Association des communes forestières de l’Isère (COFOR) se propose de contribuer à la réussite d’« Un arbre, un habitant en Isère » et pour cela de mettre son expertise et son réseau au service de la mobilisation des communes. Elle travaillera dans ce but en partenariat étroit avec l’Office national des forêts (ONF) et en lien avec le Département de l’Isère (convention tripartite COFOR-ONF-Département), avec pour objectif de déployer le plus grand nombre de projets possible en forêt communale (objectifs quantitatifs du programme : aboutir à environ 150 ha de travaux validés par an, représentant annuellement à peu près 70 à 80 projets consolidés).

C’est dans ce cadre-là que s’inscrit le recrutement d’un(e) chargé(e) de mission Appui projet « Un arbre, un habitant en Isère». Retrouvez la fiche de poste complète ci-dessous :

Politiques forestières Vie associative

Retour sur l’Assemblée générale du 24 juin 2022

Vendredi dernier, le 24 juin, nous nous retrouvions à Lans-en-Vercors pour tenir notre Assemblée générale ordinaire. Nous remercions la commune et son Maire Michael Kraemer pour l’accueil, ainsi que l’ensemble des personnes ayant fait le déplacement : nos adhérents bien entendu, mais aussi le Département de l’Isère, notre Députée Marie-Noëlle Battistel, l’ONF, le PNR du Vercors, notre Fédération nationale et notre Union régionale, la scierie Blanc, et quelques anciens Maires que la thématique de la forêt passionne toujours.

Nous excusons aussi les élus du Département, Jean-Pierre Barbier, Fabien Mulyk et Nathalie Faure, le même jour en séance publique ; les parlementaires Frédérique Puissat, Michel Savin et Didier Rambaud ; la scierie Eymard ; et le Président de la Fédération nationale des COFOR, Dominique Jarlier.

Le Président Guy Charron a également rendu hommage à Jean Faure, qui nous a récemment quittés, dont l’engagement politique en tant que Maire et Sénateur pour les communes rurales et forestières a toujours été exemplaire. Il a aussi été Président de l’Association des communes forestières de l’Isère de 1989 à 2004, et depuis cette date, son Président d’honneur. Une minute de silence solennelle a été tenue en son souvenir.

Jean Faure, ancien Maire de Autrans, Sénateur, et Président d’honneur des COFOR 38.

Lors de son rapport moral, notre Président a rappelé notre rôle d’interlocuteur privilégié des communes et intercommunalités face aux sujets forêt-bois. La force de notre réseau vient de l’engagement de plus de 6000 collectivités à travers toute la France, dont 125 en Isère, et nous vous en remercions. Guy Charron a également souligné l’intérêt des Chartes forestières de territoire, qui sont une véritable opportunité de mettre en place des actions cohérentes en lien avec les enjeux locaux de la filière, tout en créant du lien entre acteurs du territoire. Il a ensuite insisté sur les multiples rôles des élu.es, à savoir aménageur du territoire, prescripteur de la commande publique, propriétaire de forêt, et médiateur. En effet, les problématiques de sur-fréquentation en forêt sont de plus en plus prégnantes et la multiplication des activités de nature peuvent parfois rentrer en conflit avec la gestion forestière, ou même la chasse. À ce titre, ce dernier rôle de médiateur est central, pour réussir à concilier les usages et ainsi garantir la multifonctionnalité de la forêt. C’est là l’objectif des Forestivités, événement qui vise à sensibiliser le grand public à la gestion durable de nos forêts par une programmation ludique et variée, cet automne. Enfin, le Président a terminé en insistant sur notre implication pour défendre l’intérêt des communes forestières et accompagner au mieux nos adhérents dans leur politique forestière.

Alain Lesturgez, Directeur de la FNCOFOR a aussi pris la parole pour nous faire un retour sur les actualités nationales. Un des sujets important a été celui des Assises de la forêt qui se sont tenues il y a quelques mois. Les quatre principales thématiques abordées ont été : la décarbonation, la résilience des forêts, la commercialisation des bois et la thématique forêt-société. Le Directeur a évoqué le bras de fer qui s’était mis en place avec l’État en 2021 concernant la hausse de la contribution des communes par le biais de la taxe à l’hectare. Il loue l’engagement des milliers de collectivités qui ont répondu à l’appel des COFOR en votant une délibération de soutien à la motion. L’État est alors revenu sur sa décision et a annulé cette mesure en échange d’une meilleure contractualisation des bois en forêt communale. Les échanges avec l’ONF ont pu reprendre leur cours et une nouvelle convention est en écriture, de manière constructive et partenariale.

Jean-Yves Bouvet, Directeur de l’agence Isère de l’ONF, nous a présenté une rapide analyse des ventes de résineux de printemps. La tendance à la hausse enclenchée sur 2021 s’est confirmée, avec seulement 7 % de lots invendus et une augmentation des prix pour les très bonnes qualités (hausse à relativiser selon les contraintes de la coupe et la qualité des bois). Concernant les feuillus, une vente « séparée » a eu lieu pour la première fois en septembre et le fonctionnement a satisfait les acheteurs, donc cela va être reconduit à la rentrée. Le contexte international entraine aussi des tensions sur le bois énergie. À propos des contrats d’approvisionnement en bois façonnés, l’ONF rappelle que la forêt domaniale délivre tous ses lots en contrats. Afin de pouvoir garantir le plus de part de marché possible de la forêt publique dans l’approvisionnement des scieries, il est nécessaire que l’ONF ait une meilleure visibilité sur la volonté des communes à mettre des coupes en contrat. Ceci permet de sécuriser le débouché des bois et conforter la filière locale.

Le Département de l’Isère, représenté par Patrick Prudhomme a présenté les différentes composantes de la politique forestière du CD 38, notamment sur les aides à disposition des communes, telles que l’acquisition de foncier, les travaux en montagne, la desserte, la valorisation des sous-produits en bois énergie, etc. Le Département a également fait l’annonce du programme « 1 arbre, 1 habitant », qui prévoit en Isère des moyens financiers colossaux dans le but de conforter l’avenir des forêts, en agissant sur plusieurs volets :

  • La plantation d’essences adaptées au réchauffement climatique et leur entretien sur deux ans ;
  • Les travaux d’accompagnement de la régénération naturelle, qui constitue une aubaine à entretenir pour pouvoir régénérer la forêt à moindres coûts ;
  • Les travaux de soutien au rétablissement de l’équilibre sylvo-cynégétique.

Le programme prévoit une aide à 80 %, et un cofinancement possible à toute autre aide ou subvention, telles que le Plan de relance ou bien Sylv’ACCTES.

Enfin, le Président de l’Union régionale, Alain Meunier, a pris la parole pour témoigner du travail effectué à l’échelle régionale. Le bois construction reste un axe fort de travail, avec la promotion de la certification Bois des Alpes et de l’AOC Bois de Chartreuse, qui permettent de valoriser nos bois montagnards et les entreprises locales. Du côté du bois énergie, un nouveau modèle de PAT (Plant d’approvisionnement territorial) est en train d’être expérimenté dans les Chambaran, afin de mieux intégrer l’impact environnemental de l’exploitation du bois énergie. D’autre part, l’Union régionale est fortement impliquée dans la mise en place du FEADER et des enveloppes allouées à la forêt. Enfin, cette année a été l’occasion de tester dans un réseau d’écoles pilotes le programme « Dans 1000 communes la forêt fait école », qui consiste à inclure les enfants d’une école dans la gestion d’une parcelle communale afin d’aborder les multiples enjeux liés à la forêt et l’humain. Pour cette première année, les écoles de Lissac (15), Passy (74) et Saint-Pierre-d’Entremont (73) ont initié la démarche, qui seront suivies dès septembre par Lans-en-Vercors et Tréminis en Isère.

Vie associative

Assemblée générale – Vendredi 24 juin à 9h30 – Lans en Vercors

Nous avons l’honneur de vous convier à notre Assemblée générale ordinaire, qui se tiendra vendredi 24 juin 2022, à partir de 9h30, à Lans en Vercors dans la salle Saint Donat (au RDC de la mairie).

Alors que les territoires et leurs élus.es doivent faire face à des changements globaux, l’avenir des forêts est un enjeu

Parce que la forêt est omniprésente sur notre territoire…
Parce qu’elle nous fournit du bois, pour construire, se chauffer, emballer…
Parce qu’elle fait vivre des milliers de travailleurs et travailleuses…
Parce qu’elle nous protège, nous accueille, filtre notre eau, capte notre CO2, nous rafraichit…

… il est grand temps de s’intéresser à elle, de la défendre et de la considérer à la hauteur des services qu’elle nous rend.

Alors que les territoires doivent faire face (à leur échelle) à des changements globaux majeurs et mettre en place une transition ambitieuse, à vous, élu.es, de vous saisir des enjeux forestiers !

Vous êtes cordialement invités à notre Assemblée générale, pour échanger et débattre des dernières actualités du monde forestier et agir pour l’avenir de nos bois.

Nous vous attendons nombreux !

Vie associative

Les Forestivités – Du 22 octobre au 6 novembre, les forêts sortent du bois !

Les Forestivités … Cet automne, les forêts sortent du bois !

Notre Association ainsi que Fibois Isère co-organisent en 2022 la toute première édition des Forestivités, cet événement qui prendra la suite de la Fête de la forêt de montagne, que nous avons connue pendant 30 ans.

Au cours des vacances de la Toussaint, du 22 octobre au 6 novembre et sur l’ensemble de l’isère, les partenaires du projet (organismes forestiers et territoires) proposeront une multitude d’animations ludiques pour découvrir la forêt, ses métiers, ses rôles, les usages du bois… dans l’objectif de sensibiliser le public isérois fréquentant les forêts afin qu’il les comprenne mieux.Un week-end d’ouverture aura lieu à Fontaine au parc de la Poya, les 22 et 23 octobre, rassemblant un grand village festif et de nombreuses activités. Le samedi soir, se tiendra le spectacle « Il était un bois » à la Source (Fontaine).

Nous espérons vous retrouver nombreux lors de cet événement de grande ampleur !

Nous remercions nos principaux financeurs, actuellement : Isère, Métropole de Grenoble, Plantons pour l’avenir ;

Et l’ensemble de nos partenaires : Office national des forêts, CNPF Centre national de la propriété forestière, Chambre d’Agriculture de l’Isère, Parc naturel régional de Chartreuse, Parc naturel régional du Vercors, Communauté de communes du massif du Vercors, Pays Voironnais, Le Grésivaudan, Espace Belledonne, Fransylva 38, Stratégie forestière Sud-Isère, Charte Forestière Bas-Dauphiné Bonnevaux, Charte forestière des Chambaran

Événements Vie associative

Réservez la date – AG le samedi 25 septembre à partir de 9h30

Événement incontournable de la vie de toute association, l’Assemblée générale ordinaire de l’Association des communes forestières de l’Isère se tiendra le samedi 25 septembre 2021, à partir de 9h30, dans la salle des fêtes de La Rivière.

Nous vous attendons nombreux pour vous présenter nos actions et débattre de sujets d’actualité qui nous concernent !

Inscription obligatoire (nous contacter pour cela)

Événements Vie associative

Assemblée générale des Communes forestières de l’Isère

Le 3 octobre 2020, l’Association des Communes forestières de l’Isère a tenu son Assemblée générale à Lans-en-Vercors. Événement récurrent de la vie de toute association, celui-ci a eu lieu dans la salle du centre culturel « Le Cairn », bâtiment qui illustre parfaitement la thématique en faisant honneur à la construction bois.

C’est une quarantaine de personnes qui a répondu présent pour cette AG, et nous tenons à les remercier chaleureusement pour avoir fait le déplacement dans ce contexte perturbé. Nous pouvons noter la présence, en particulier, de Guillaume Gontard et Didier Rambaud, Sénateurs de l’Isère ; Marie-Noëlle Battistel, Députée de la quatrième circonscription de l’Isère ; Chantal Carlioz et Christian Coigné, Conseillers départementaux ; Dominique Jarlier, Président de la Fédération Nationale des Communes forestières (FNCOFOR) ; et Jean-Yves Bouvet, Directeur de l’agence Isère de l’Office National des Forêts (ONF). L’interprofession Fibois 38 ainsi que les scieurs Blanc et Eymard ont également représenté les professionnels de la filière bois.

Guy Charron, Président de l’Association des Communes forestières de l’Isère

L’occasion a ainsi été donnée au nouveau Comité directeur de l’association, très récemment élu, de se présenter aux adhérents. En effet, à la suite des élections municipales et communautaires, les statuts prévoient un renouvellement de l’équipe dirigeante. Cette dernière se compose alors de 14 membres, élus ou délégués des collectivités adhérentes, provenant de l’ensemble des massifs forestiers de notre département pour une meilleure représentation. Nous souhaitons d’ailleurs saluer la motivation de chacun des membres du Comité directeur, ainsi que leur engagement pour la filière forêt-bois, et remercier les membres sortants qui ont fait preuve d’assiduité et de détermination lors de leur mandat. Le Président de la FNCOFOR a d’ailleurs tenu à remettre à Guy Charron la médaille des Communes forestières pour le féliciter de sa nouvelle réélection à la présidence de l’association départementale.

Dominique Jarlier, Président de la FNCOFOR, remettant la médaille des Communes forestières à Guy Charron

Le Président Guy Charron, à l’occasion du rapport moral, a notamment insisté sur les multiples rôles des élus face aux thématiques forêt-bois : l’élu propriétaire de forêt et décideur sur la gestion de la forêt communale ; l’élu aménageur du territoire pouvant agir sur le foncier et sur la desserte forestière ; l’élu maître d’ouvrage public ayant la possibilité d’inclure le bois local certifié dans les constructions communales ou de mettre en place des chaufferies au bois ; et enfin l’élu médiateur en étant l’interlocuteur à la fois du grand public mais également de tous le spectre des acteurs du monde forestier. Jean-Yves Bouvet, Directeur de l’agence Isère de l’ONF, a très bien complété les propos du Président en rappelant les grands enjeux et problématiques de nos forêts d’aujourd’hui (et de demain), dans une intervention claire et pédagogique fortement appréciée par l’auditoire. En résumé, il est impératif de favoriser la capacité de stockage de carbone des forêts, qui en fait un atout de lutte contre le réchauffement climatique, de commencer à les adapter pour mieux faire face aux prochaines décennies, de restaurer l’équilibre entre forêt et gibier afin de garantir son renouvellement, mais aussi de réfléchir sur la manière d’accueillir mieux le public en forêt en lui faisant prendre conscience des enjeux de la gestion forestière.

Jean-Yves Bouvet, directeur de l’agence ONF Isère

Le rapport d’activité de l’année passée a ensuite permis de rendre compte de l’ensemble des actions menées, en effectuant un retour sur les formations et réunions réalisées, mais également en soulignant le travail qui a été fourni « dans l’ombre » mais qui n’en est pas moins nécessaire. Ce sont donc trois formations organisées, sur des thématiques différentes, et quatre réunions concernant la commercialisation des bois qui ont été données. Elles ont permis de toucher 93 élus et plus de 60 communes. Un événement politiquement marquant a été la mobilisation des élus locaux pour délibérer contre la mesure d’encaissement des recettes de bois par le Trésor public. Les Parlementaires isérois ont aussi été sollicités pour défendre notre cause devant les instances nationales. Cette forte mobilisation à tous les échelons a conduit à l’annulation de cette mesure par l’État. 2019 a aussi été marquée par l’organisation de la 16ème édition de la Fête de la Forêt de Montagne (FFM), à l’Alpe du Grand-Serre. 2000 personnes ont été accueillies sur quatre jours de festivité pour parler gestion forestière, équilibre sylvo-cynégétique, réchauffement climatique, construction bois, ou participer à différentes activités ludiques, conférences…

L’AG a été clôturée par les interventions des personnalités présentes. Nous retiendrons pour chacun un point marquant de leur discours. Chantal Carlioz a tout d’abord appuyé sur le fait que le Département de l’Isère était un acteur précurseur et moteur en termes de construction bois, sans oublier qu’il alloue chaque année 1 millions d’euros d’aides pour la filière forêt-bois dans son ensemble. Puis, Dominique Jarlier a souhaité présenter le projet « Aires forestières éducatives » qui vise à mettre en lien une commune, une école et une forêt, dans le but de responsabiliser les élèves tout au long de leur scolarité sur la gestion d’une parcelle forestière. Ensuite, Marie-Noëlle Battistel a défendu l’ONF, incarnation du service public français, face aux différentes réformes dans sa gouvernance et à la baisse constante de ses moyens. Elle rappelle aussi aux élus que les Députés sont là pour défendre leurs intérêts et qu’ils ne doivent pas hésiter à la solliciter. Enfin, Guillaume Gontard a exposé son dépôt d’amendement qui avait pour objet une réduction de la TVA pour le bois local certifié afin de soutenir la filière locale et de maintenir le tissu d’entreprises sur nos territoires. Malheureusement il n’a pas été adopté, mais le Sénateur ne lâche rien et poursuivra ses efforts pour défendre les intérêts de la forêt et du bois. C’est après une matinée riche en échanges, et relativement dense pour pouvoir aborder tous ces sujets d’importance, que l’AG a pu se terminer. Encore un très grand remerciement à toutes les personnes présentes, et en particulier aux intervenants.

Chantal Carlioz, Conseillère départementale de l’Isère
Marie-Noëlle Battistel, Députée de la quatrième circonscription de l’Isère
Guillaume Gontard, Sénateur de l’Isère