Une de nos raisons d’exister est la défense de vos intérêts à tous les échelons, devant les politiques publiques, et la reconnaissance de l’importance de la filière forêt-bois pour l’obtention de financements dédiés.

Une présence à tous les niveaux :

L’organisation en réseau de nos Associations de communes forestières dans toute la France nous permet d’avoir une action forte à tous les échelons politiques.

  • Échelle nationale : Notre Fédération est fréquemment en relation avec les ministères pour faire entendre la voix des élus locaux. Notre réseau est capable de mobiliser les élus des collectivités si l’engagement d’un bras de fer est nécessaire, et nous pouvons aussi nous appuyer sur de nombreux parlementaires qui soutiennent la cause forestière. Pour le Plan de relance, cette présence politique a été déterminante.
  • Échelle régionale : La structuration en Unions régionales permet aussi une forte action à cet échelon. Il s’agit principalement de défendre les aides octroyées par la Région pour la filière forêt-bois et en suggérer des nouvelles selon les besoins. La répartition de l’enveloppe FEADER selon différentes actions financées occupe aussi une forte charge de travail de réflexion et d’argumentation auprès des instances techniques et politiques.
  • Échelle départementale : Nous œuvrons aussi au niveau plus local en étroit partenariat avec le Conseil départemental. Nous sommes associés à toutes les réflexions et démarches qui concernent la forêt publique et portons votre voix aux services du Département ainsi qu’à son Conseil.

Les instances dans lesquelles nos élus sont présents :

  • CDCFS : La Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage est une instance dirigée par la DDT, dans laquelle le monde de la chasse et le monde forestier sont représentés par différents acteurs de la manière la plus exhaustive possible. Son but est de débattre des plans de chasse et d’établir une carte de l’équilibre sylvo-cynégétique sur le département. Nous faisons passer annuellement, à toutes les communes forestières se situant sur les unités de gestion dont les plans de chasse sont renouvelés, une enquête pour connaître l’état de la régénération dans vos forêts et votre avis d’élus locaux. Vos retours nous permettent d’avoir des arguments qualitatifs pour appuyer notre argumentaire.
  • CDPENAF : La Commission départementale pour la protection des espaces naturels, agricoles et forestiers est également pilotée par la DDT et regroupe des acteurs afférents aux thématiques traitées dans l’intitulé. Son objectif est d’étudier tout projet de PLU ou PLUi et d’émettre un avis favorable ou défavorable, en fonction du respect des espaces naturels, agricoles et forestiers du PLU(i) proposé. N’hésitez pas à nous faire part du passage de vos PLU(i) devant la CDPENAF, afin que l’on puisse soutenir le bien-fondé de votre projet en Commission.
  • Comité de massif des Alpes : Cette instance est née de la Loi Montagne et est pilotée par l’Agence nationale pour la cohésion des territoires (ANCT). Elle a de nombreuses thématiques d’action, et nos élus siègent dans la Commission permanente ainsi que dans le groupe forêt. L’objectif principal de ce Comité de massif est de proposer les grandes orientations stratégiques sur le massif alpin.
  • PEFC : L’organisme PEFC est celui qui certifie la gestion durable des forêts. Cette certification est essentielle car elle permet un débouché maximal pour les bois, car elle est bien souvent requise (par exemple pour être éligible à Bois des Alpes ou à l’AOC Bois de Chartreuse).